exclusivement au Québec

Les déséquilibres neurologiques

Migraine - Inflammation du sciatique - Syndrome du tunel carpien

Migraine

La migraine est une douleur forte ressentie d’un côté ou l’autre du crâne qui ne se soulage pas avec la prise d’antidouleurs réguliers.

Les symptômes de la migraine sont :

  • Tension ressentie au niveau de la base du crâne (occiput).
  • Douleur derrière l'oreille.
  • Douleur forte d'un côté du crâne.
  • Peut être accompagnée :
    • Hypersensibilité au bruit.
    • Hypersensibilité à la lumière.
    • Nausées.
    • Vomissements.
    • Troubles de vision.

La personne peut difficilement fonctionner et ne cherche qu’à s’isoler.

La Technique Rollin© procure d’excellents résultats face à cette condition en détendant les muscles du cou qui font pressions sur les nerfs qui causent la migraine de tension.

La mécanique corporelle derrière la migraine

agrandir l'image Les os

Les os du cou sont les 7 premières vertèbres nommées cervicales.

agrandir l'image Les nerfs

Les nerfs du cou sont des nerfs spinaux qui partent de la moelle épinière, sortent de chaque côté des vertèbres, entre deux vertèbres pour ensuite aller innerver les différentes zones du corps.

agrandir l'image Le nerf accessoire

Le nerf accessoire (ainsi appelé car il est une partie accessoire du nerf vague) émerge du bulbe rachidien et de la partie cervicale de la moelle épinière. Soit de C1 à C5.

agrandir l'image Le nerf vague

Le nerf vague est le seul nerf crânien qui sort du crâne, descend le long du cou et va innerver les différents organes du corps.

agrandir l'image Les muscles

Les scalènes

  • Ces muscles sont situés de chaque côté du cou.
  • Chacun prend son origine sur les vertèbres cervicales.
  • Leurs insertions sont sur les deux premières côtes.
  • Leurs innervations sont les nerfs cervicaux.
agrandir l'image Les scalènes antérieurs

Origine : Côté antérieur de la première côte.

Insertion : Tubercule antérieur des processus transverses des vertèbres C3-C6.

agrandir l'image Les scalènes médians

Origine : Première côte derrière l’artère subclaviaire.

Insertion : Tubercule postérieur des processus transverses des vertèbres C3-C7.

agrandir l'image Les scalènes postérieurs

Origine : Face externe de la deuxième côte.

Insertion : Tubercule postérieur des processus transverses des vertèbres C5-C7.

agrandir l'image Les élévateurs de la scapula

Origine : processus transverses des quatre premières vertèbres cervicales C1-C4.

Insertion : Insertion continue le long de l’acromion et de l’épine scapulaire et tiers latéral de la clavicule.

La migraine expliquée

Les muscles du cou, scalènes antérieur, médian et postérieur ainsi que l'élévateur de la scapula sont rattachés aux processus épineux des vertèbres cervicales.

Lorsqu’ils sont tendus, ils réduisent l’espace contenu entre les vertèbres.

Ce rétrécissement occasionne la compression d’une ou plusieurs branches du nerf accessoire.

Une friction excessive s’ensuit ce qui déclenche la migraine. Par ordre d'importance ce sont : l'élévateur de la scapula, le scalène antérieur, le scalène médian et rarement le scalène postérieur qui sont en cause.

Les signes avant-coureurs de la migraine (signal d'alarme) :

  • Élévateur de la scapula
    • Tension et douleur au niveau de la nuque.
    • Difficulté à pencher la tête vers l'avant.
    • Réflexe de relever les bras pour obtenir un soulagement.
  • Scalène antérieur
    • Tension et douleur derrière l'oreille.
    • La tête est plus penchée vers le côté douloureux.
  • Scalène médian
    • Tension et douleur derrière l'oreille.
    • La tête est plus penchée vers le côté douloureux.
    • Peut être accompagné d'engourdissement dans le bras.
  • Scalène postérieur
    • Tension et douleur située entre l'oreille et l'occiput (rare).


La Technique Rollin© procure d’excellents résultats face à cette condition en détendant les muscles du cou qui font pressions sur les nerfs qui causent la migraine de tension.

Inflammation du nerf sciatique

agrandir l'image

L’inflammation du nerf sciatique est due au muscles du bas du dos ou des muscles fessiers qui sont tendus et qui exercent une friction excessive sur le nerf sciatique qui causent l’inflammation de celui-ci.

Bien que l’on puisse ressentir de la douleur dans la jambe, c’est au niveau du bas du dos ou des fessiers que la source du problème se situe.

agrandir l'image

Le nerf sciatique :

  • Est en fait formé de deux nerfs enveloppés dans une même gaine.
  • Il quitte le bassin par la grande incisure ischiatique.
  • Il court sous le muscle grand glutéal et entre dans la partie postérieure de la cuisse juste à l’intérieur de l’articulation de la hanche.
  • Là, il émet des branches motrices vers les muscles de la loge postérieure de la cuisse et vers le muscle grand adducteur.
  • Ses deux nerfs constitutifs se séparent juste au-dessus du genou.
agrandir l'image

Le nerf sciatique est le plus long et le plus gros nerf du corps. Il fait partie du plexus sacral. Il prend son origine au niveau des vertèbres lombales L4, L5, S1 à S3

agrandir l'image

Zones de douleur :

Lorsque le nerf sciatique est inflammé, on peut ressentir de la douleur au niveau :

  • Sacrum
  • Creux de la fesse
  • Articulation de la hanche
  • Sous la fesse
  • Sur le côté de la cuisse
  • Au creux du genou
  • Au creux de la jambe
  • Au talon
  • Au petit orteil

Plus le nerf est inflammé et plus on ressentira la douleur descendre le long de la jambe.

Traitement

Pour traiter l’inflammation du nerf sciatique, il suffit de redonner la souplesse aux muscles du bas du dos et des fessiers qui sont tendus et qui exercent une friction excessive sur le nerf.

La Technique Rollin© procure d’excellents résultats face à cette condition en détendant les muscles qui font pression sur le nerf sciatique.

Syndrôme du tunnel (canal) carpien

agrandir l'image

C’est l’inflammation du nerf médian due à l’inflammation des tendons musculaires qui l’entourent.

L’inflammation est causée par le muscle qui est tendu.

Symptômes

  • Des engourdissements ou des picotements à la main et aux doigts (surtout au pouce, à l’index et au majeur).
  • Une douleur au poignet et à la paume, qui irradie vers les doigts ou vers l'avant-bras (parfois jusqu’à l’épaule).
  • Une difficulté à saisir les objets, même légers

Causes

L’origine du syndrome du canal carpien est souvent multifactorielle. Le risque est plus élevé chez les travailleurs exposés aux situations suivantes :

  • La répétition de mouvements du poignet et de l’avant-bras durant des périodes prolongées.
  • Les mouvements qui demandent une force importante dans la main.
  • Les postures contraignantes pour la main.
  • La manipulation d’outils qui vibrent.


La Technique Rollin© procure d’excellents résultats face à cette condition face à cette condition en détendant les muscles de l’avant-bras dont les tendons passent directement dans le tunnel carpien.